Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 00:56

 

J'ai été tagguée par une amie enceinte ;)


Je profite donc de la cuisson d'une délicieuse panade haricots verts pommes de terre pour jouer le jeu, soit vous confier 11 choses de moi, répondre aux 11 questions de Cami, en inventer 11 autres et retagguer 11 innocentes (à mon avis, le plus difficile car toute la blogo a déjà participé!)

 

Les règles d'abord...



1 – Vous devez publier les règles

2 – Chaque personne doit écrire 11 choses à propos d’elle 

3 – Répondre aux 11 questions puis créer 11 nouvelles questions pour les personnes taguées 

4 – Vous devez choisir 11 personnes et mettre un lien de leurs blogs sur votre post 

5 – Rendez-vous sur leurs blogs afin de leur dire qu’ils ou elles ont été tagué(e)s 

6 – Ne faites aucun tag sans les prévenir 

7 – Vous devez obligatoirement taguer 11 personnes

 

11 choses de moi (des drôles et des moins drôles)

 

1. Je suis hypercomplexée (surtout des jambes)

Ce qui nécessite un temps impressionnant de préparation physique avant de sortir de chez moi. Je le suis encore beaucoup plus depuis que j'ai accouché, car pendant ma grossesse je me sentais absolument, parfaitement, parfaite (oui, même avec mes 20 kg supplémentaires).

 

2. Je suis paranoïaque

Je ne sais pas trop si ça se dit comme ça, mais j'ai vite l'impression que j'ai fait quelque chose de travers, que j'ai fait souffrir quelqu'un ou que le quelqu'un est en colère contre moi... Cela donne toujours de longues phrases d'explication pour peu de choses finalement.

 

3. Je fais partie de ceux qu'on appelle les « créatifs » (non, ça ne veut pas dire que je sais coudre)

ça a été très longtemps synonyme de mal-être chez moi, je ne me sentais pas à ma place, nulle part... Mes parents me trouvaient simplement « en avance », j'ai donc été avancée d'une classe à 10 ans ; mais j'étais un peu en décalage : ceux de mon âge étaient jaloux, les plus âgés aussi finalement... Il a fallu attendre mes 20 ans pour que je rencontre un psy pour la première fois et qu'il fasse simplement quelques tests pour constater que je faisais partie de cette tranche étrange de gens qui ont un QI et un QE plus élevés que la normale sans être vraiment des « surdoués ».

J'étais contente parce que ça expliquait pas mal de choses (sur mon approche du monde), de l'autre ça ne règle rien. D'ailleurs en fait, très peu de personnes sont au courant, d'une part parce que je n'en vois pas l'intérêt, de l'autre parce que ça pourrait apparaître comme de la prétention de le dire. Pourtant, ça fait partie de ce que je suis...

 

4. Je ne suis pas encore quelqu'un de libre

Je me justifie tout le temps sur la pertinence de ce que je fais ou de ce que je dis... Et pour certains aspects de ma vie, je dois même dire que je ne les confie pas du tout à certaines personnes (je pense à ma famille).

Pareil quand quelqu'un vient à la maison, faut que ce soit nickel sinon je suis en permanence en train de penser que je suis mal jugée... Et j'ai une peur déraisonnée de certaines personnes qui ont du pouvoir (mon boss, le mec qui m'envoie un recommandé, celui qui relève mon compteur de gaz... Con, quoi. Je parviens pas à leur dire merde même quand j'ai raison...)

Pour ma fille, ça va un peu mieux, parce que la responsabilité est trop grande ; pas question que des décisions à propos de ma/sa vie ne viennent pas de moi (et l'Indien).

 

5. J'ai fait une fugue et ma photo était prête pour passer à la téloche. J'avais 17 ans. C'était ça ou rater ma vie, je pense. C'est la meilleure décision de ma vie. Etrangement, elle coïncide avec l'une des premières fois où j'ai eu un cycle naturel.  

 

6. Quand j'avais 16 ans, je pensais que j'avais jeté sans le vouloir un mauvais sort sur mon entourage.

 

7. Je suis allergique à beaucoup de choses.

La liste est d'ailleurs trop longue. En plus, je fais de l'urticaire de contact, soit de grandes plaques qui chatouillent à mort quand je suis trop stressée, pressée, que j'ai trop chaud, trop froid. Pour mon mariage je me suis donc dopée aux antihistaminiques avant.  

 

8. Je n'ai plus fait de sport depuis 1945 (plus ou moins).

Ce qui explique sans doute mes complexes et est sans doute expliqué par mes allergies à la chaleur (et ma paresse, aussi, ok). 

 

9. Ma peur la plus grande est de perdre ma fille (forcément, mais ça tourne à la panique ici).

Et cela ne fait donc qu'une bonne dizaine de jours que je ne mets pas mon réveil au milieu de la nuit pour aller poser ma main sur son ventre et le sentir se lever descendre se lever descendre (et pouvoir respirer moi-même).

 

10. Je ne sais pas ce qui s'est passé mais ma gueule a rapetissé.

J'ai du mal à situer exactement le moment mais je suis passée de « grande gueule » qui n'en ratait pas une (parfois même j'ai été vraiment inutilement méchante avec certaines personnes) à petite gueule qui n'ose plus vraiment s'exprimer – je manque d'assertivité, quoi. 

 

11. J'ai les oreilles qui crollent (c'est du belge, ça veut dire que le lobe est un peu décollé)

 

Alors quand j'étais bébé ma Maman me les collait sur les conseils de vieilles tantes (je suppose) mais ça n'a pas fonctionné, donc je porte souvent des boucles assez lourdes.

  1.  

 

11 réponses aux 11 questions de Cami

 

1 - Chantes-tu sous la douche ?

Plus depuis que je vis avec l'Indien, en fait. Sans doute par pudeur, je ne sais pas (parce que par ailleurs, de la pudeur avec l'Indien, j'en ai pas beaucoup). Par contre, je chante à tue-tête dans ma voiture (fenêtre fermée) et j'ai tendance à me prendre pour la prochaine gagnante de ZeVoyz.



2 - Dans quelles circonstances as-tu rencontré ton (actuel) amoureux ?

Ça ça va vous faire rire je pense.

J'ai beaucoup beaucoup galéré en amour : beaucoup de longues histoires avec de grands tarés (ou de super gentils, mais je les quittais parce que je tombais sous le joug d'un grand taré – en général de type artiste longs poils, bref). Après la rupture avec le dernier en date (qui m'a larguée le jour de notre premier RDV PMA. Vous voyez l'ambiance), je me suis retrouvée seule dans cette capitale et me suis inscrite sur un site de rencontres : ça m'a permis de me faire un tas de potes, vraiment ; et ne le cachons pas quelques (bons ou mauvais) coups. Parmi ces (mauvais :)) coups, un salaud, de nouveau artiste dépressif pénible qui m'a cette fois très vite et très bien mise sur le carreau.

J'ai alors décidé de me connecter sur le net, de prendre la premier type avec une bonne tête de salaud (sans longs poils mais, à l'époque, avec un long bouc), de lui donner rdv et de le faire payer pour les autres.

Sauf que c'était l'Indien, qu'il m'a donné rdv devant un Opéra, qu'il m'a emmenée boire un vin de fraise, et que j'ai eu beau essayer pendant plus de 6 mois que ce soit la pire histoire de sa vie, il a tenu bon... Et s'est avéré ne pas être un salaud du tout, et a réussi à percer la couche de protection que j'avais bien bâtie autour de moi. Ouaip, on a une vie de couple plutôt énergique (cfr. Une des questions suivantes), mais on en a franchi des espaces...

 

3 - Ton rêve de petite fille ?

Alors, sans rire, de mémoire de moi, j'ai toujours d'abord dit que je voulais avoir une famille.

Pour le reste :

J'ai voulu être, d'abord, ange gardien, mais tout le monde se foutait de moi. Puis astronaute, astronome, comédienne. Puis comédienne. Puis comédienne. Puis psy. Alors mon père m'a dit « comédienne ça ne mène à rien, psy ça ne mène à rien, tu feras médecine ». Vu que j'avais 16 ans (cf. plus haut), et que ça présence me prive de toute liberté (cf. plus haut, encore), j'ai signé et ne me suis jamais présentée au cours. J'ai erré dans les facs et ai découvert celle de lettres.

Finalement, je joins toutes les directions aujourd'hui.

 

4 - S'il n'est pas encore né (ou même conçu), as-tu déjà choisi le prénom de ton enfant ? depuis quand ? Si tu

as de la chance et qu'il est déjà là, quand as-tu choisi son prénom ?

J'ai toujours voulu une fille que j'appellerais Gaby. Puis on est deux à choisir le prénom, et pour un garçon on était sûrs de Gabin, donc... Gaby est le second prénom d'Adèle. Pour son prénom, il nous est apparu comme une évidence le jour de l'échographie où nous avons su que ce serait une fille. Je l'ai prononcé, l'Indien a dit oui, et c'est tout. Pas de liste. Pour la suivante, j'aimerais Hortense, Irène, Eulalie ou Jeanne (ce sont des prénoms familiaux, comme Adèle). Pour un garçon, Gabin.

 

5 - Ton dernier fou-rire ?

Hier. Mon père nous racontait comment son chien avait mordu la faaaaameuse Thérèèèèèèèse (c'est un tout petit chien , pas de panique, je ne rirais pas si elle était estropiée), qui peut être assez verbeuse et en même temps tomber dans les vappes, enfin c'est un personnage.

 

6 - Ta dernière dispute avec ton amoureux ? (quand, qui, pourquoi ? je veux tout savoir !)

Ho la la... Bon je vais passer pour une conne... Allez tant pis...

Dernièrement dans un journal local il y avait un article sur un concert de l'album auquel j'ai participé et c'était assez gentil pour moi, donc j'étais très contente et j'en ai lu deux trois lignes à l'Indien... Et il n'a pas eu la réaction hautement enthousiaste dont je rêvais et c'est parti en sucette... Voilà... C'est con(jugal). J'ai un besoin vital de reconnaissance, je l'ai pas dit plus haut ; et nos engueulades tournent souvent autour de ça.

 

7 - L'endroit où tu aimerais vivre ?

Ah la laaa... Un peu partout où il ferait plus chaud mais où l'on parlerait ma langue. Avec ma famille d'Indien et de Papoose avec moi, peu importe où (je sais, c'est bateau).

 

8 - La valeur la plus importante que tu souhaites transmettre à ton/tes enfant/s ?

La liberté, la confiance en sa famille.


9 - Astérix ou Tintin ? Candy ou Heidi ? (oui, je sais, ça fait deux questions en une : tu choisis celle que tu veux)

Tintin, mais en tant que symbole de chez moi, parce que pour le reste il est pas très reluisant.


10 - Ton meilleur défaut ? 

J'avais commencé par ma pire qualité, alors je change, ça donnera un ton plus otpimiste ;)

Je suis curieuse,ce qui pour oi va de pari avec gourmande!

 

11 - Tu as une idée pour un nom de chienne qui commencerait par un H ? (à part Hépatite et Hypoténuse)

Hachecégé? Hyperbole? Harriet? Hannut (c'est le nom de mon bled)? Hophophop?

 

Et 11 questions...

  1. Quel est ton dernier coup de coeur (en n'importe quel domaine)?

  2. Quelle serait ta dernière volonté?

  3. Quel est ton pire regret?

  4. Comment est ton dimanche matin idéal?

  5. Tu es heureuse dans ton boulot? Pourquoi?

  6. Tu crois en un truc bizarre? Lequel?

  7. Pourquoi (comment) tes parents ont-ils choisi ton prénom ?

  8. En quoi ton amoureux te ressemble-t-il?

  9. Sans quoi ne sors-tu jamais?

  10. Tu me donnes une recette sympa et originale pour un souper avec des gens à épater?

  11. Tu as un mot préféré? Lequel?

    pour 11 blogueuses

 

Bon, si vous avez déjà été tagguées, désolée... J'ai peut-être loupé la chose et je me suis dit que j'irais pas vérifier chez vous (je suis en train de taper tout ça hors blog)! Oubliez-moi ou faites un melting pot pour les réponses :)

Si je vous ennuie, promis c'est pas volontaire, moi je me suis bien amusée...


Marlysa

Elm Orme

Lili 

Zazouille

Clarissette

(tu peux répondre ci-dessous!)

RamboLibellule

Nenette

Mimo

Cats

(et comme tu blogues plus - à moins que... déclic?- n'hésite pas à poster ci-dessous ;)

Nell

(mais je crois que Cami est passée avant moi)

Lilli la fiveuse 

 

Voilà... à jeudi alors :)

Repost 0
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 12:36

Quand je sors cette phrase hautement annonciatrice d'une tornade à la maison, l'Homme fait en général semblant de rien, enfonçant la tête dans son pull, sentant à plein nez l'oignon du projet qui pointe et qui va me prendre plein d'énergie pendant un temps incertain.

 

Ce n'est pas vraiment le cas aujourd'hui... En tous cas ça ne va pas me prendre d'énergie. :)

 

Le contexte :

Ce matin, à 7h30, pendant que je prenais tranquillement mon café avant de me brosser les dents, en attendant mon tour au centre PMA (et, franchement, ça devient de plus en plus long d'attendre) j'ai observé un très beau couple, qui visiblement était là pour la première fois.

 

Comment je le sais ? (Ou pourquoi je l'imagine, si ça tombe, ils sont super rodés de la pma et moi je suis juste un esprit dérangé).

 

- Madame ne se permettait pas de râler

- Madame avait des bottes visiblement difficiles à enlever (moi je mets des bottines à tirette histoire de ne pas encore perdre des plombes avant l'écho ; bon j'en suis pas au point de certaines, à me pointer en survêt pourri. En fait j'ai pas de survêt pourri)

- Monsieur est entré avec Madame à la salle des prises de sang

- Ils ne savaient pas à qui remettre le papier, vers quelle porte aller, qui engueuler

- Ils n'ont pas fait de sourire à la moitié de la salle (sourires signifiant "Comment ça va depuis hier matin")

- Ils n'avaient pas prévu un bon bouquin

 

J'ai trouvé Madame super souriante, très belle (mon amoureux m'eut encore traité de lesbienne, s'il avait été là) ; et Monsieur très... amoureux. Je le regardais regarder sa femme et je me demandais... A quoi il pense ? Ca lui fait quoi de se retrouver dans ce gynécée ? Est-ce qu'il s'inquiète pour sa femme qui va peut-être avoir mal ?

 

Bref.

 

L'idée :

 

J'ai envie de savoir.

 

Mon idée, ce serait de mettre NosHommes chéris (oui, oui, le tien, copinaute) à l'épreuve pour une "Journée du Caleçon" (j'ai pas trouvé d'équivalent plus clair à la Journée de la Jupe)... Qu'on laisse nos amoureux envahir nos blogs, juste pour une journée...

Ils seraient d'accord, vous croyez ?

 

<edit du soir> L'Homme non :)

Ca me fait penser qu'il ne veut pas NON PLUS me voir faire ma piqûre de Pregnyl ce soir, scrogneugneu.

Mars, Vénus, mais quand même une IAC samedi :D

Repost 0
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 19:57

Drôle de hasard : au moment où In vitro veritas arrive à la FN*C, je passe ma journée à cogiter à un projet autour de cette "aventure" PMA...

 

J'ai donc été assez heurtée par un commentaire qui a été laissé sur le blog de Lapuss, notre fameux "point de vue de mec", et qui l'accusait de mercantilisme...

 

Est-ce que créer à partir de ses propres souffrances relève d'une démarche mercantile ?

 

Est-ce qu'utiliser ce que la vie nous offre (cadeaux heureux ou cadeaux pourris, comme la PMA), TOUT ce qu'elle nous offre, pour en apprendre quelque chose, pour (se) délivrer, pour (se) témoigner, peut se résumer à un calcul de comptable?

 

Bientôt, certains de mes mots seront chantés par un duo (dont un ami). Ces mots parlent du deuil de ma mère, de chagrins d'amour vécus... Faut-il considérer que je suis utilitariste? (Oui, je sais, là je risque pas de gagner grand chose, mais si je pouvais, je ne me gênerais pas. Et puis je le souhaite, que ce CD marche du tonnerre).

 

Je rêve, moi, que des tas de créatifs et créatives infertiles publient leur quotidien... Je voudrais tant que cette situation soit offerte à la connaissance de mes proches, qui comprendraient peut-être mieux ce qui nous arrive... Qui, peut-être, prendraient alors beaucoup plus souvent la peine d'un simple "je me rendais pas compte que tu souffres à ce point-là,  et je pense à toi"...

 

Je rêve que l'un(e) d'entre vous me dise un jour : "C'est quoi, ton projet, parce que moi je sais faire ça, et toi tu sais faire ça, et on pourrait faire ça, peut-être"... Je rêve de laisser une empreinte de ce parcours si cette empreinte peut, même un peu, aider une fille qui serait perdue comme je le suis dans cet enfer. Pas seulement par démarche philanthrope. Aussi, simplement, parce que ma résilience se trouve là...

 

 

 

Repost 0
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 10:29

fb-1.jpg

fb-2.jpg

fb-fab.jpg

Repost 0
Published by Radiographie d'une PMA - dans Y'a une vie pendant la PMA
commenter cet article
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 19:54

(histoire de comprendre de quoi je parle, un petit docu sur une manif "à la belge" par ici )

 

 

 

Vraiment fière de venir de là, de cette petite terre perdue en Europe et même dans le monde...

Et heureuse de cette culture du "rire de tout".

Je crois que c'est dans ces racines que je vais puiser ma première croyance : c'est par l'absurde que les démonstrations sont les meilleures, et c'est par un recul sur soi, d'abord, et sur les vérités z'absolues, surtout, que l'on pourra accéder au bonheur.

 

Voilà, je sors un peu de la PMA aujourd'hui, mais vous aurez compris que c'est aussi comme ça que je la vis. N'oublions pas que les cons qui nous pourrissent la vie (déjà assez dure comme ça), ils sont d'abord et avant tout DRÔLES...

 

 

(Et je trouve qu'on devrait faire une petite manif du genre devant les bureaux de Calvi, qui rôde sur vos blogs et qui me prend déjà la tête alors que je l'ai jamais entendu. Je veux bien venir jusque chez vous, je dois faire le ménage chez Luciole et aller prier du côté de chez Cami)

Repost 0
Published by Radiographie d'une PMA - dans Y'a une vie pendant la PMA
commenter cet article
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 21:05

Il était temps...

 

Le prix Nobel de la médecine a été attribué aujourd'hui au professeur Edwards, père de la FIV.

 

L'article du Monde est par ici.

 

Je suis vraiment très, très contente.

 

 

 

(Et puis sinon, copinautes couveuses, en attente, en pause, en tout, je pense à vous mais pour le moment je cours, je cours, je cours... Dès que je vois un STOP je m'arrête et je passe chez chacune histoire de voir où ça en est, tout ça)

 

 

Repost 0
Published by Radiographie d'une PMA - dans Y'a une vie pendant la PMA
commenter cet article
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 20:12

mariage-fin.jpg

(Sais pas trop si c'est universel cette histoire de dernière goutte... Chez nous ça promet un bébé dans l'année)

Repost 0
Published by Radiographie d'une PMA - dans Y'a une vie pendant la PMA
commenter cet article
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 13:04

Oué!

 

Aujourd'hui, j'ai trente ans.

Quelques petites merdes que je partage avec vous quotidiennement, quelques rides à force de sourire, mais surtout...

 

TOUT-VA-BIEN!

Et pour tout-ce-qui-ne-va-pas-bien, ça va bien quand même, parce que je le vis pas seule ;)

 

Bises de bonheur!

 

A dimanche : d'ici là, j'ai trente années à fêter, un mariage où me marrer, un discours à tenir pas trop saoule...

 

Repost 0
Published by Radiographie d'une PMA - dans Y'a une vie pendant la PMA
commenter cet article
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 21:20

Samedi, B. se marie.

En fait, c'est notre premier mariage (après le nôtre) depuis l'entrée dans le Nouveau Monde (de la PMA).

 

Je me prends un moment pff/bouh/pas envie. (Vous croyez que c'est la faute à J2?)

Hé, pas du mariage, hein. Ca c'est chouette!

Devinez ce qui effraie...

 

A l'instar de la blogueuse qui attend Bibouille je me suis fait une petite liste mentale des parents qu'on risquait de rencontrer, leur bonheur bien accroché aux oreilles (voire dans le bide).

Et ben c'est tout con : tout le monde moins deux. Assis bien loin.Si au moins je connaissais tout le monde, ça irait... En général ça déconnassise (enfin, normalement...).

 

Parce que j'ai également sondé pour connaître notre place à table... Qui n'est pas super (c'est la table d'honneur et c'est vachement un honneur, mais il serait encore meilleur si je n'étais pas postée près de la femme du témoin, qui va prochainement éclater - heu, pardon, accoucher).Je sui dégueulasse parce que ce serait triste, mais paraît qu'elle va peut-être restée bloquée dans le Sud pour cause de bébé imminent... Oh oui siouplé...

 

Ma petite voix me dit : M'Dame PMA, t'es vraiment de mauvaise foi, tu pouvais pas être mieux placée hein, quand même! La table des mariés! Trop la classe! Comment t'oses, t'es la témouine! Avec un peu de chance on parlera mariage, pas enfant...

ET BEN MEME LES MARIES ont un bébé... Le coup de bol quand même c'est qu'elle allaite pas à table (ça, c'était à mon mariage, et c'était pas elle, et ce jour-là la PMA j'y pensais pas).

 

Je me raisonne, je me raisonne... J'aurais pu tomber à côté de la mère de la mariée (voir Mon post : "J'ai prié pour vous" )

 

En fait, franchement, à 30 piges, à côté de qui tu veux tomber qui va pas te lourder la journée avec des histoires de mioche, d'accouchement, de non merci je ne bois pas... Hein?

 

Alors qu'est-ce qu'il reste? Et ben je vais vous le dire : plus de champagne!

 

 

PS : merci, merci les blogueuses! JAMAIS je ne pourrais tenir ce discours dans la vraie vie! Je suis le pire témoin du monde!!!

 

Re PS : dans mon prochain post, promis, des trucs dont je me réjouis pour ce Wedding Day. Par exemple, un discours de mariage... J'y travaille...

 

Repost 0
Published by Radiographie d'une PMA - dans Y'a une vie pendant la PMA
commenter cet article
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 20:51

Ce soir dans ma boîte FB...

 

Sans commentaire.

 

 

 

!!!RECHERCHONS DEUX FEMMES ENCEINTES POUR UNE SILHOUETTE DANS LE NOUVEAU FILM DE REMI BEZANCON

tournage le 11 octobre

Intéressée? Contactez-nous au 02 544 09 05 ou à doriane@adk-kasting.com

Repost 0
Published by Radiographie d'une PMA - dans Y'a une vie pendant la PMA
commenter cet article

Brièvement Vôtre

  • : Le blog d'une infertile primipare
  • Le blog d'une infertile primipare
  • : Une MDame. Un Indien. Mal barre pour la fabrication de bébés. Qu'ils disaient... Bienvenue chez les infertiles primipares, multigestes, miraculés de la statistique.
  • Contact