Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 22:05
Le jour où son papa a repris le boulot, A. s'est transformée en une sorte de petit diable jaloux, exténuant, à la limite de la méchanceté avec moi, faux-jeton avec sa sœur. J'ai cru que j'allais mourir et l'Indien a cru que je faisais une dépression post natale.
Il s'est rendu compte en vacances que ce n'était pas une dépression, que c'était juste la réalité qui était compliquée.

Vers le milieu de notre semaine de vacances, cela a commencé à s'améliorer. Ce n'est pas le top. Le coucher reste difficile et l'ange Adèle est clairement en veilleuse pour le moment. Mais je ne pleure plus en fin de journée, je ne pète plus de case comme j'ai pu le faire il y a trois semaines.
Malgré tout, j'ai peur. Parce que ce mieux, c'est quand on est deux a la maison. Bientôt, l'indien fait une session de boulot de quinze jours non stop (quand je dis non stop, je veux dire 7/24; je veux dire qu'il disparaît de vendredi 18 à vendredi 31) et je suis une boule d'angoisse à l'idée de cette difficile reprise.

La crèche d'A. est fermée trois semaines fin juillet (donc en même temps évidemment). Comme ils refusent de mettre quoi que ce soit en action pour la continence, je profite de ces semaines pour la laisser vivre cul nu. Cela fait donc deux jours et c'est un échec total, il faut bien l'admettre. Elle pose ses fesses sur le pot pour pouvoir jouer au jeu du pot sur ma tablette, se lève et va tranquillement pisser sur mon lit ou dans les interstices du canapé. Tant pis. Faut que je le fasse. En plus, l'indien est stressé par la moindre sortie sans couche, donc je dois le faire quand il n'est pas là sinon au revoir ma résolution de tenir le coup.

Je me le disais souvent avant, mais là je n'arrête pas : je suis une mauvaise mère. En tous cas pour le moment. Une mère fatiguée, qui menace sans tenir, qui ne pense qu'à caser son aînée chez des grands parents ou la baby sitter quand le père est absent, qui stresse à fond pour le pot au lieu de le vivre légèrement, qui cède sur un tas de trucs parce qu'elle a une numéro deux en train de prendre le sein et qu'elle ne sait pas faire autrement (enfin je m'en convaincs, mais évidemment que je pourrais faire autrement, je suis pas la première à avoir deux mômes quand même). Ma fille aînée est en train de me monter sur la tête et moi qui gère des ados hyper compliqués toute l'année, je ne parviens pas à l'éduquer. Triste constat.

Je trouve l'indien très jugeant et je n'en peux plus de ses regards qui en disent long sur son opinion. Il essaie de faire beaucoup ici avant de recommencer le boulot, mais j'ai l'impression que cela ne sert qu'à ajouter de l'eau au moulin de ses reproches. Pour lui, "des tas de femmes l'ont fait avant moi" donc il ne voit pas où est le problème.

Je me répète en boucle le mantra "ça va passer" mais j'attends comme le graal la rentrée scolaire. Enfin si on veut bien d'A. Donc si elle est continente. Vous voyez où je veux la boucler, hein, la boucle?

(Allez, pour le reste, c'est vraiment super facile avec B.)

(Mères qui y arrivez, vous êtes mes idoles même si je vous déteste un peu. Mères de jumeaux - hein elm, hein mamandemafilleule - vous êtes mes dieux, c'est tout)

Partager cet article

Repost 0
Published by M'Dame PMA - dans Guide du Parentard
commenter cet article

commentaires

marlysa 27/07/2014 14:26

PS: et ton homme tu lui as laissé les 2 enfants 24h, pour qu'il voit un peu? (je sais pas si tu allaites)
Parfois ça les aide à réaliser...

marlysa 27/07/2014 14:23

"d'autres femmes y sont arrivées". Arrivées à ne pas zigouiller leurs gosses oui... Mais l'envers du décor on ne le connait pas.
Moi aussi j'en ai 2 rapprochés et oui c'est super dur. Chacun doit trouver une nouvelle place, l'ainé ne fait aucun cadeau, un bb demande pas mal de soins et d'attention... C'est épuisant. On fait
comme on peut. Et je trouve que souvent les gens autour nous enfoncent au lieu de donner un coup de main. Vive la pression... Courage!!

Maman Flo 17/07/2014 23:08

Rhoooo j'aurais pas dû lire tout ça moi qui aime me mettre la tête dans le sable en ce moment en me disant "tout va bien se passer" !!!
Ne dis pas que tu es une mauvaise mère on a toutes des moments où on pète les plombs, où on accepte ce qu'on ne devrait pas, où on baisse les bras. Ce n'est pas grave...
Fais comme tu peux, les jours vont passer, bientôt ce ne seront plus que des souvenirs...

Je te dis ça, je ferai pas la maligne dans quelques semaines...
J'aime me rassurer en me disant que mon aîné ayant été terrible toute sa première année, j'ai appris à gérer des hurlements à longueur de journée, des tétées à rallonge qui se finissent dans les
hurlements, et je vois pas ce qui pourrait me tomber dessus qui serait pire que tout ça ;-)

Courage, ta petite A. va s'y faire, mais c'est vrai que la continence en même temps que la petite sœur ça fait beaucoup pour elle... Je dis ça mais je comprends bien l'urgence aussi...
Bisous

Clarissette 17/07/2014 21:46

Je voudrais juste t'envoyer des tonnes et des tonnes de courage.... même si ce ne sont que des mots !
C'est dur (aussi...) d'être maman.... surtout à l'arrivée du deuxième qui chamboule tous les repères et le (fragile) équilibre qu'on avait (parfois péniblement....) réussis à mettre en
place....
Ici, l'arrivée du second a été un cataclysme dans notre famille et pour notre couple ! Et c'est peu de le dire.... Pourtant, notre aînée a été d'une patience rare à sa naissance...., mais notre
petit deuz est un sacré bonhomme très acaparant ! Un vrai Lion du 11 août avec un fichu caractère ! Là, on est en plein Terrible Two et on déguste ! Sa soeur (de juin), à côté, c'était de la
gnognote !!!! Ici, c'est le p'tit deuz qui est jaloux, tu vois ! Plus moyen que je fasse un câlin à sa grande soeur sans que Monsieur raplique et la frappe, la morde, la pince !
Et sinon, je rejoins complètement le com de MOM.... Ah ! Ces hommes.... Moi aussi, je les connais, ces regards pleins de reproches....
C'est dur de gérer deux enfants d'âge différents en même temps, très dur.... Plein de femmes y sont arrivées tant bien que mal avant nous, mais ça ne change rien à la donne ! Et puis, je pense
qu'avant, on vivait différemment, qu'on était plus entourés, etc.
Aujourd'hui, mon fils a (presque) deux ans, ma fille cinq.... et c'est toujours pas évident de gérer le quotidien (surtout en vacances !), parce qu'ils ne sont vraiment pas au même stade pour les
jeux, etc.... Pour cela, je comprends bien le com de Juju.
Je pense fort fort à toi et t'envoie plein de bisous de soutien et de réconfort pour ces deux semaines à venir ! Ne reste pas seule ! Demande de l'aide autour de toi, si c'est possible... pour toi,
mais aussi pour tes filles !!!!
Bisous !

Juju 17/07/2014 13:18

Ouh la la c'est une période compliquée, je compatis! Mais je voulais juste réagir un peu quand tu dis que les mères de jumeaux sont tes idoles: la gemellité c'est certes une tonne de défis
différents, mais il y a aussi beaucoup d'aspects plus simples: pas de crise de jalousie et de régression de l'aîné! Des bébés qui ont toujours été, par obligation, contraints à tout partager. Donc
ce que tu vis en ce moment, les parents de jumeaux ne connaissent pas (à moins d'avoir eu un single avant... alors là c'est coton!)
Des bises de soutien

Brièvement Vôtre

  • : Le blog d'une infertile primipare
  • Le blog d'une infertile primipare
  • : Une MDame. Un Indien. Mal barre pour la fabrication de bébés. Qu'ils disaient... Bienvenue chez les infertiles primipares, multigestes, miraculés de la statistique.
  • Contact