Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 16:08

Ma première semaine d' "enceinte consciente", 2SG+4 ; 4SA+4...

Des constats ; parce qu'on n'ose pas encore dire "des bonheurs", et qu'on l'a promis : on ne dira jamais "des inconvénients".

 

 

1. On continue d'attendre...

 

Là par exemple, on attend lundi, pds2 (mais pourquoi il y a une pds 2 ???) , puis l'écho de dix jours plus tard (pourquoi si longtemps?) (etc., etc., etc.)

 

2. On passe notre temps à se raisonner, à se faire peur

 

Ne pas se faire trop d'illusions ; penser aux chiffres de fc, tout faire pour se protéger en cas de problème.

Vivre ce bonheur, conditionnés par notre parcours infertile, malchanceux, triste, long. Ne plus bien savoir si on y a droit.

Marcher un peu bossus, de peur que le ciel nous tombe dessus.

Marcher quand même.

 

3. Ceux qui étaient des cons avant restent des cons après (nous n'avons rien appris)

 

On a donc pris la liberté de le dire à ceux à qui de toutes façons on le dira si un problème se pose... Donc globalement on ne fait pas trop d'erreur, mais celle-ci est quand même notable :

 

Moi (mi riante) : je pourrai dire à J. que c'était pas le stress hein parce que j'ai fait que ça, y penser...

V. (oui, la même qui trouvait que "ça venait des hormones" lors de mon Craquage... ) : oui, enfin, attends, faut que ça marche...

 

(Je ne sais pas trop pourquoi j'ai cru pouvoir lui confier ça, moi...)

 

4. On ose quand même quelques rituels

 

Celui du bisou sur le ventre de Papa Oiseau le matin, par exemple...

 

5. On ose aussi des plans sur la comète

 

(Bien qu'il faudrait m'expliquer pourquoi en Belgique la dpa est une semaine plus tard qu'en France... Franchement, on va se limiter à se dire que c'est "pour la semaine du 15 août". Le 15 août c'est une belle date, il y a plein de festivités dans ma région...)

On a même osé un brouillon du ptit doc de surprise à l'attention de nos familles... Mais on n'a pas osé l'enregistrer, histoire de pas tomber dessus si un problème se pose...

 

6. Je crois que Chibidi essaie de me montrer qu'il s'accroche (en tous cas ça tire vachement par là...).

 

Parfois j'ai le souffle coupé par une crampe. Hier j'ai vraiment paniqué, imaginé la GEU :

- p*** ça tire à gauche, m*** justement le follicule était à gauche, noooooon, nooooooon, je t'en supplie Chibidi, un signe que tu es bien là , bien dans mon ventre, je suis désolée, désolée pour ces années à fumer, au secouuuuurs.

 

(Chibidi a tiré à droite une heure plus tard et j'ai béni ma crampe).

 

7. Surtout, dégage avec ta soupe déshydratée ou ta tartine de fromage...

 

J'ai l'odorat décuplé... J'ai d'ailleurs failli me faire repérer à cause de remarques faites en salle des profs... Mais cette odeur me semblait tellement hallucinante que je ne POUVAIS pas croire que j'étais la seule à la sentir!

Même chose pour la voisine (de deux étages en-dessous) dont je peux deviner le menu dès qu'elle se met à éplucher des légumes...

 

8. Je mue

 

Après l'acné, c'est la peau qui se dessèche même si je me supercrème tous les soirs.

 

9. Je suis une sorte de vieil ivrogne mal éduqué

 

Je rote, je rote, je rote, c'est dégueulasse ; je déboutonne mon pantalon après le repas (toute gonflée), je m'endors comme une masse en deux secondes dix ; je dois trouver les toilettes à peu près toutes les deux heures (non mais d'habitude moi c'est deux fois par jour)...

 

10. Il me regarde autrement, on me regarde autrement, je me regarde autrement

 

J'ai osé mon premier achat "maternel" : le Hors série de "9mois" avec un calendrier de grossesse. La caissière (vous remarquerez que j'ai une relation particulière avec tous les caissiers de mon Carouf) a fait passer son regard de la revue à mon ventre (oui, il est toujours plat, quand même...) puis à mon sourire crétin avant d'oser un : '" et ça va?"

 

 

Oui, ça va. Bien sûr que ça va. Je suis enceinte et ça va.

 

J'ai peur, une peur incommensurable, parce que ce Chibidi ça fait trois ans et demi qu'on l'espère, et que du haut de son millimètre il est encore si fragile; mais que tout est décidé : je n'ai plus rien à faire... Et pourtant tout...

 

J'ai un bonheur, un bonheur plus grand que tout ce que vous avez pu imaginer, parce qu'on s'est battus comme des dingues pour qu'il soit là et qu'on ne l'a pas fait pour rien.

 

J'ai sur les épaules la crainte permanente de blesser ; parce que je sais que dans une foule de cent femmes qui me regarderont, au moins 10 d'entre elles mourront d'envie. Je leur dirai. Je serai toujours du côté de celles-là.

 

Je viens de passer chaque seconde de ces trois dernières années (et demie) à penser à mon ventre vide.

C'était une angoisse et une tristesse permanentes.

 

Je passe maintenant chaque seconde à penser à ce même-pas-un-millimètre.

C'est une angoisse et un bonheur permanents.

 

 

Dans deux jours, si tout va bien, son coeur battra.

Je ne pense qu'à ça.

 

 

 

Edit  : Faites que ça dure, faites que ça dure, faites que ça dure...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by M'Dame PMA - dans Grossesse
commenter cet article

commentaires

Tatafloute 14/12/2010 17:28


tes mots sont superbes je suis toute émue ! tu es de l'espoir en barre pour moi, ton témoignage me fait du bien !
Très gros bisous


M'Dame PMA 14/12/2010 19:17



Rho Tatafloute, c'est vraiment ce que j'espère, tu ne peux pas savoir comme ton message me fait plaisir!


Je suis contente d'avoir pu te faire un peu de bien! Mille bisous



Cami 11/12/2010 19:28


Tu sais quoi? Je suis venue relire ton article, et ça m'a fait chaud au coeur. Vous savez que votre bonheur brille tellement fort que nous voyons sa lumière d'ici ?
Ça va durer, ça peut pas être autrement.
Bisoux


M'Dame PMA 11/12/2010 20:47



Oh merci, merci pour ton passage, la lumière, tes souhaits.


Bises toi même, chère, chère Cami.


Je pense fort à vous.


 



cocci 11/12/2010 09:04


j'avais les mêmes symptomes que toi (les rots (trop glam), les ballonnements et la fatigue écrasante...), tu es bien enceinte...
ça va durer, ça va durer, ça va durer...
bisous


M'Dame PMA 11/12/2010 20:45



Merci, merci, merci... Oh que oui que j'espère... Bisous!



marlysa 10/12/2010 10:21


Quel article très émouvant...Oui tu es enceinte après tout ce temps alors savoure et j'espère que le stress laissera la place au bonheur (mêm si j'imagine que l'inquiétude durera longtemps, ça se
comprend).
bises


M'Dame PMA 11/12/2010 20:44



Merci Marlysa... J'imagine que les premiers temps sont les plus difficiles (enfin, les plus stressants...)


J'essaie de savourer fort!


Bisous



Elm orme 10/12/2010 09:42


Notre parcours nous incite forcément à la prudence, on a peur de se montrer confiant et on s'attend toujours à un coup tordu de DM.
Cette nuit, j'ai rêvé que je recevais un texto du biologiste qui nous disait "vos embryons ont cessé de se développer" "il faut penser au don d'ovocyte"
On est toujours sur la réserve, chaque minuscule étape passée est une mini victoire qui laisse vite place à l'angoisse en attendant la nouvelle.
En tout cas, une chose est sûre: oui, vous avez droit au bonheur! Et j'espère de tout coeur que vous le savourerez d'ici peu pleinement.


M'Dame PMA 11/12/2010 20:43



Que de fois la PMA est venue dans mes rêves, aussi...


Mais tu as raison, c'est une mini victoire. J'espère que quand on aura la solution de l'interminable équation, on se souviendra d'elle, plutôt que de la peur qui nous tient...


Merci pour tes souhaits, bisous.



Brièvement Vôtre

  • : Le blog d'une infertile primipare
  • Le blog d'une infertile primipare
  • : Une MDame. Un Indien. Mal barre pour la fabrication de bébés. Qu'ils disaient... Bienvenue chez les infertiles primipares, multigestes, miraculés de la statistique.
  • Contact