Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 16:38

Souvent, je vous ai parlé des copines fertiles, de mes coups de gueule, de blues, de toutes celles dont je me suis éloignée...

Dernièrement encore je me prenais la tête assez violemment avec l'une d'elles (ce qui a réglé le problème me semble-t-il... Une bonne grosse explication, un bon gros va te faire foutre qui fait du bien par où il passe même s'il est difficile à faire passer... Bref)

A travers ce coup de gueule-là j'ai quand même constaté qu'elle "avait essayé". N'importe comment, mais elle avait essayé. Maladroitement, mais c'est sans doute l'intention qui compte...

 

Au moment même où je lui adressais une liste bien sentie d'horreurs retenues pendant des années (ne faites pas ça, retenir... J'essaierai de ne plus le faire...), en fait, elle tombait enceinte... Elle tombe enceinte en enlevant son soutard, faut le préciser.

 

Sauf que...

Sauf que ça n'a pas marché. Qu'elle a vécu l'arrêt des battements de coeur de son bébé (2). Qu'elle a dû le garder en elle pendant dix longues journées avant que son corps accpete enfin de s'en "débarrasser". Qu'elle souffre, que dans ses paroles j'entends qu'il lui est difficile de voir des gros bidons.

Qu'elle me raconte ses coups de colère (sur d'autres, mmm...) à propos de leurs grossesses qui doivent arriver à terme en même temps que son bébé aurait dû naître et qu'elle pense "pourquoi les autres ont toujours tout ce qu'ils veulent et pas moi".

 

Tout cela me laisse extrêmement perplexe.

Les rôles s'inversent et me voilà bien mal de lui dire "tu viens quand tu veux mais faut se prendre ma grosse panse en face". Enfin sauf que je trouve que, ne faisant pas partie des UltraFertilesUltraChanceuses j'ai pas envie de m'excuser pour mon état, mais je sens bien qu'il est difficile pour elle.

 

Je lui dis des trucs cons que je regrette après.

Elle demande comment ça se passe pour moi (toujours ce foutu problème de placenta, de contractions douloureuses, bref) et je réponds que je suis un peu rassurée parce que mon bébé bouge. Non mais quelle conne, je me bafferais de lui parler de bébé qui bouge...

Je lui dis de pas s'inquiéter pour le mois d'octobre, qu'elle l'aura son gros bidou parce qu'elle l'a vite. Oui enfin sauf qu'elle est dans le deuil de ce bébé-ci, pas d'un autre.

 

Et voilà. L'incompréhension recommence.

 

Elle ne saura jamais ce que c'est que d'être infertile, et ça continuera toujours, et ça reviendra sûrement quand je voudrai un deuxième bébé (à moins qu'il vienne super vite miraculeusement après l'autre parce qu'il est absolument hors de question que je prenne un contraceptif, mais ça elle ne comprend pas, par exemple...).

 

MAIS

 

Pour le moment (faites que ça dure faites que ça dure) je ne sais pas ce que c'est qu'une fausse couche. Et j'espère que ça continuera toujours. Je gaffe en essayant d'être gentille, naturelle ; je ne sais pas où me foutre...

 

Je ne suis pas passée dans un "autre camp". En fait, il y a beaucoup, beaucoup trop de camps, beaucoup trop de laides histoires, de tristes situations auxquelles rien ni personne ne peut jamais rien faire.

 

Qu'auriez-vous aimé entendre ? Je sais que pour moi, le simple fait de pouvoir tomber enceinte aurait déjà été un pas et qu'il aurait consolé une infime partie de l'immense peine que l'on doit ressentir... Mais ce n'est pas le cas pour elle.

Je sais que les seules personnes qui ont réagi correctement quand nous étions en PMA sont celles qui ont posé des questions sans y répondre... Mais...

 

Je suis perdue. Je ne croyais pas me perdre sur ce chemin-là un jour...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by M'Dame PMA - dans VDM *spécial PMA*
commenter cet article

commentaires

marlysa 13/04/2011 13:14


comment vas tu ma bichette? J'espère que ça évolue bien pour toi. qd tu ne blogues pas de qq jours je m'inquiète.
bises


marlysa 12/04/2011 18:35


Je maintiens mon com précédent et ce d'autant plus maintenant que je vis la situation de ton amie, après avoir vécu l'attente...
Mêm s'il n'y a pas de mots magiques, voir que des gens me portent attention, m'envoient des petits mots ou me proposent de parler de ce que je ressens, m'aide à encaisser. Et surtout le fait qu'ils
ne minimisent pas et me disent que c'est un deuil, un choc et pas un truc anodin.


marlysa 04/04/2011 13:30


comme quoi finalement la maladresse est partout et nous concerne tous, sur des sujets différents. Peut être que qd qq souffre le mieux à faire est de lui dire qu'on pense à lui/elle et qu'on est là
s'il/elle veut en parler. Juste se montrer disponible et à l'écoute sans vouloir rassurer, consoler...
Et sans doute peux tu dire à ton amie que tu comprendrais qu'elle ait envie de se tenir un peu à distance de toi qq temps.
J'espère que ça va aller pour toi. Et pour le bébé. bisous


Brièvement Vôtre

  • : Le blog d'une infertile primipare
  • Le blog d'une infertile primipare
  • : Une MDame. Un Indien. Mal barre pour la fabrication de bébés. Qu'ils disaient... Bienvenue chez les infertiles primipares, multigestes, miraculés de la statistique.
  • Contact