Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 14:18

Au rythme où ça va, c'est à se demander comment on va suivre l'évolution de notre Adèle pendant les 20 années à venir!

 

Nous sommes donc rentrés à la maison dès le 11 août. Le retour précoce n'a pas l'air souvent pratiqué dans l'hosto où j'ai accouché, mais je reste persuadée que c'est la meilleure idée que nous ayons eue! Au départ c'est assez difficile parce qu'on a vraiment un nouveau-né à la maison. Donc pas comparable aux autres bébés qu'on allait voir à 8 ou 9 jours chez eux! Mais grâce à la SF (toujours elle, qui nous a suivis jusqu'à hier), l'allaitement s'est vite mis en place et surtout, s'est vite rythmé!

 

A l'hosto, c'était l'anarchie. Les "bêtes femmes'" comme on les appelait nous réveillaient toutes les deux toutes les deux heures "pour essayer d'allaiter". Or la souricette avait tellement avalé de liquide in utero qu'elle passait son temps à régurgiter des bulles... Et on lui faisait passer mon sein pour une punition associée à un réveil violent... Bref, ma colère montait, son stress aussi...

A la maison, on est passées des tétées anarchiques à 5 minutes toutes les 90min, et au 5èe jour déjà on était à 10min toutes les 4h. Cela continue de s'espacer - ce qui ne manque pas de nous faire paniquer et aller vérifier qu'elle respire tout le temps...

 

Côté progrès, on a droit à un truc quotidien. Déjà, ente les sessions bouffe, Adèle nous octroie deux séries de réveil de deux heures. Bon, souvent il faut mettre là-dedans une demi-heure de pleurs incompréhensibles, mais ça me semble logique pour un bébé, non?

Depuis trois, quatre jours, elle suit des yeux et sourit. Elle adore les histoires... Allez savoir si ma voix la berce ou si elles lui rappellent ses longues heures de cours de littérature in utero?

 

Pour le dodo, on prend pleine conscience du phénomène "avant t'as des principe,s maintenant t'as des gosses'"... On disait qu'on la mettrait directement dans sa chambre, tu parles, pour moi c'est impensable! Adèle a donc un berceau dans notre chambre, collé contre mon côté du lit. Elle rejoint son pieu pour les siestes en journée depuis qu'elle a une semaine (avant c'était son berceau dans le salon).

Et il n'est pas rare qu'on s'endorme l'une contre l'autre après la tétée de 4h du mat'... Qu'est-ce que c'est bon... En journée il me prend aussi de l'arracher à ses plumes pour l'emmener dormir près de moi. Moments câlins d'enfer...

 

Miss est sortie deux fois, une dans son landau de compét, et elle a semblé apprécier ; l'autre dans son porte bébé, un e r g o bébi pour ne pas le citer : le bonheur!!! Une heure de sieste contre ma poitrine... Seul bémol : elle a vraiment très chaud là-dedans, et pourtant elle était juste dans une petite robe...

Je suis un peu coincée car selon la SF, je dois rester chez moi le plus possible, or j'ai envie de sortir... Mais vraiment... Une copine m'a d"ailleurs tirée par le bras mercredi, voyant que j'allais péter un câble (d'être enfermée, pas de ma bébine!!!). Re pet bémol : elle m'a interdit les magasins de bébé, or franchement j'ai envie. Maintenant que je connais ma fille, j'ai envie de la gâter pourrir (un peu)...

 

Côté visites, grossière erreur d'avoir favorisé les visites familiales... Résultat, les potes ou la famille plus jeune n'ont pas encore osé se déplacer et c'est de fra^ciheur dont on a besoin... En plus les potes réussissent à laisser dormir Adèle, alors que la famille aurait tendance à vouloir la prendre tout le temps > stress > bouffes anarchiques > sales moments quand ils s'en vont alors qu'ils nous ont usés! Donc pour prochain bébé : priorité aux amis!!!

 

Côté moi, comme je n'ai pas de machine de torture (balance) à la maison, je ne sais pas combien j'ai perdu. L'eau a bien disparu, bonheur de revoir mes veines et os des pieds et de me sentir légère dans mes godasses! Le ventre est évidemment dégueu mais l'Indien a la gentillesse de me dire que ça diminue chaque jour. Par contre, les hanches sont super larges! Pas possible de remettre quelque robe que ce soit, c'est très étrange!!! On verra, de toutes façons je suis interdite de mouvements brusques jusque fin septembre, donc c'est réglé. Et l'allaitement m'affame!

 

Côté nous, hé bien, c'est vraiment cool. Le hasard (un peu calculé côté congés) a voulu que l'Indien soit avec moi du 9 au 30 août sans même avpoir entamé son congé paternel. Je le laisse donc roupiller tout son saoul la nuit, mais le soir il gère de 21 à 23 (heures où je dors devant la télé) et le matin de 7 à 9 (et je finis ma nuit tranquille, me douche, et me sens donc en forme pour la journée).

 

Que dire d'autre? On est fous d'elle.

Il m'arrive souvent de plonger le nez dans son cou pour sentir tout ce bonheur. Je suis normalement fatiguée, mais pas de crise hormonale ni de motnée de lait douloureuse (bon, j'ai encore pris deux tailles mais sans douleur). On parle de doudou d'enfant mais en cas de coup de mou, c'est moi qui me balade avec sa cape de bain sur le pif dans l'appart...

Parlant de bain, on a zappé les assais baignoire : son papa en est une formidable et lui comme elle adorent la flotte. C'est leur moment câlin. Moi je frotte, eux ils profitent.

 

Je me réjouis d'avoir la permission de sortir un peu plus longuement... J'ai envie de découvrir le monde avec Adèle contre moi. Tout est tellement simple (je touche du bois pour que ça dure)...

 

Autre merveilleuse nouvelle. Contre toute attente, on a pu opérer Jazz qui ne devrait même pas avoir de chimio. Le trou et la cicatrice contre la coonne sont grands, mais sans doute est-il sauvé. Bon, ça aura coûté plus cher que d'accoucher, mais c'est bon...

 

Et à propos de cher, notre salle de bains a décidé de fuir sur le plafond du voisin du dessous. Faut dire que ça fait une semaine pas gratos  pour une très prochaine chômeuse... Mais -toujours ce fameux changement propre à la néo mère - cela ne me semble pas vraiment capital en regard du bonheur souricette. QUand je pense qu'il y a un an ça m'aurait rendue dingue... Là je me dis juste que je paie pas les assurances pour rien ;)

 

100_0309.JPG(pour la peau pourrie, ça commence lentement à guérir... la grossesse ne m'avait pas épargnée...)

Partager cet article

Repost 0
Published by M'Dame PMA - dans Adèle 1mois
commenter cet article

commentaires

marlysa 31/08/2011 08:26


Coucou, y a qq? Maman est en mode biberon/calins/couches d'Adèle? Pensées pour vous 3, bisous!!


M'Dame PMA 13/09/2011 12:10



Rho la la, pour te dire je décourvre ton commentaire... Je suis gênée, je passe en coupd e vent sur les blogs et vite laisser un article (toujours écrit en trois fois) mais je vais me
reprendre!!! :)))


On t'embrasse aussi Future Maman!!



ninou et nenette 29/08/2011 20:08


félicitations pour cette jolie fleur!!! vous êtes trop mimi!!!gros bisous et bonne continuation...


M'Dame PMA 13/09/2011 12:07



Merci à toi! Ton tour devraeit arriver, non?



lili 24/08/2011 10:45


que vous êtes jolies ! et que c'est émouvant tout ça...
je vous embrasse fort


M'Dame PMA 13/09/2011 12:07



Merci! Nous aussi on te bise!



minia 22/08/2011 22:42


Ouauouh Félicitations!

A y est j'en suis à un stade où je pleure quand je lis ce genre d'article qui respire le bonheur! Tellement hâte de connaitre ça!!

Gros bisous


M'Dame PMA 13/09/2011 12:06



Ah ah, et c'est pas fini ;) A toi maintenant! Bises, ça arrivera vite!



mimosa 22/08/2011 16:50


c'est quoi l'indication à devoir rester à la maison ?? tu m'étonnes que tu aies envie de sortir !!! ici je passe pas une journée sans faire au moins un tour dehors, je deviendrais folle si je ne
pouvais pas le faire... à part ça tout a l'air d'aller comme sur des roulettes !!! c'est top !!! gros becs !


M'Dame PMA 13/09/2011 12:06



Tout roule à quelques exceptions de coliques près, mais ça va... Pr les sorties on s'y est mises et clairement, c'est vital! Bises à toi et à Mimosette (j'ai pensé à toi, j'ai un pyjama "Mimosa
le petit poussin")...



Brièvement Vôtre

  • : Le blog d'une infertile primipare
  • Le blog d'une infertile primipare
  • : Une MDame. Un Indien. Mal barre pour la fabrication de bébés. Qu'ils disaient... Bienvenue chez les infertiles primipares, multigestes, miraculés de la statistique.
  • Contact